Page 3 - Sur le fil - Sauvegarder le Vieux-Lyon au XXIe siècle
P. 3

Vieux-Lyon 1964- 2014- 2064 :
vivre en secteur sauvegardé, vivre le secteur sauvegardé
Organisé par la Renaissance du Vieux-Lyon à l’occasion du cinquantième anniversaire du classement en « secteur sauvegardé » des trois quartiers Saint-Paul, Saint-Jean et Saint-Georges, le colloque accueilli le 17 octobre 2014 dans les salons de l’Hôtel de Ville de Lyon n’avait pas pour objet de jeter un regard nostalgique sur les cinquante années passées. Le propos était plutôt de proposer une réflexion prospective : à quelles conditions, au cours du demi- siècle à venir, sera-t-il possible, dans le Vieux-Lyon, de faire tenir ensemble les exigences de la préservation d’un patrimoine désormais reconnu au niveau mondial et les nécessités de l’adaptation des espaces publics et privés qu’il abrite aux nouveaux modes de vie ?
Bref, un demi-siècle après son invention, il s’agissait de donner son sens plein au syntagme de « secteur sauvegardé » inscrit dans la loi du 4 août 1962, dite « loi Malraux », et de se souvenir, avec André Micoud, qu’étymologiquement, sauvegarder veut dire, « garder sauf, garder vivant ».
Séance inaugurale Un peu d’histoire... Séquence 1 : « Vivre en secteur sauvegardé » Séquence 2 : « Vivre le secteur sauvegardé » Séquence 3 : « Sauvegarder... garder sauf, garder vivant » Séance de clôture
23-25 26-28 29-38 39-50 51-55 56-59
[Compte rendu réalisé par Bruno Voisin, avec la collaboration d’Annick Lioud, Oriane Rebillard et Michel Kneubühler]


































































































   1   2   3   4   5