Page 4 - Banc National d'Épreuve Saint-Étienne
P. 4


1227 La charte de franchise de Saint-Bonnet-le-Château
Elle ne porte pas de date mais la charte de franchises de Saint-Bonnet-le-Château serait selon ses éditeurs ultérieurs « d’avant septembre 1227 ». Elle est l’une des premières chartes concédée en Forez par le pouvoir féodal aux ha- bitants des villes, mais en l’occurrence hors du comté de Forez auquel la seigneurie de Saint- Bonnet-le-Château ne sera réunie qu’en 1291. Concédée par le seigneur Robert de Saint-Bon- net la charte codifie les droits et devoirs des habitants vis-à-vis du seigneur, et surtout leur octroie des libertés, concernant la jouissance de leurs biens, la liberté de commerce. La charte précise les conditions d’admission dans la ville pour prétendre aux franchises octroyées : y ré- sider au-delà d’un an et un jour, quelle que soit sa sujétion à un seigneur extérieur, elle en sera quitte ou libre : « E si om i venia istar, cui om que sigues servise, e ista 1 an e 1 jorn, es quitis ». La charte affranchit le commerce, prononce des exemptions de redevances. Dans cette charte, le seigneur s’interdit la toute, taille et la quête, des redevances coutumières. La rédaction de la charte de franchises de Saint-Bonnet-le- Château, n’est pas sans intention d’attirer de nouveaux habitants dans la ville qui en compte 2.000 au XIIIe siècle, au carrefour du Forez et du Velay, sur le « grand chemin », la route de Lyon à Clermont. Cette charte participe au mouvement de l’affranchissement de po- pulations urbaines commencé à la fin du XIIe siècle en Auvergne dans le Bourbonnais et le Dauphiné. La charte de Franchise de Saint- Bonnet-le-Château concomitante avec les
chartes concédées par le comte Guy IV dans le comté du Forez, s’en distingue par sa rédaction, en langue vulgaire, en langue d’oc, contrai- rement à celle du comté de Forez rédigées en latin. Elles sont dix largement reproduites de la première, de 1223 à Montbrison, pour le villes du comté : Crozet, Néronde, Saint-Gal- mier, Saint-Germain-Laval, Saint-Haon-le- Chatel, Saint-Just-en-Chevalet, Moingt, Sury- le-Comtal, Villerest
Ci-dessus, Détail de la charte d’affranchissement concédé par Robert de Saint-Bonnet. Document conservé aux Archives départementales de la Loire, don fait en 1867 par M. Pital de Valois Page ci-contre, de haut en bas, porte de la Châtelaine, l’une des six porte de la ville, fortification du XIVe siècle et une ville commerçante au Moyen Age.
Sources :


































































































   2   3   4   5   6