Chronique du jeudi 5 décembre 2019

Histoire du Temps Passé au Présent

Chaque jeudi un regard sur l’actualité

 

ÉPIDÉMIES

 

L’alerte a été donnée il y a plusieurs années déjà, à propos du ‘’retour’’ de la tuberculose : les autorités la considérant comme maladie infectieuse d’un passé révolu avaient décidé dès 2006 que le vaccin BCG n’était plus obligatoire… La récente épidémie de rougeole dans les Îles Samoa rappelle aussi que cette maladie refait surface si l’on ose écrire : fin août dernier, l’OMS évoquait près de 90 000 cas dans 48 pays européens au premier semestre 2019. Encore plus frappant dans l’actualité récente, des cas de peste noire (ce terrible fléau qui au Moyen Âge aurait fait une trentaine de millions de morts) ont été diagnostiqués en Asie. Aux dernières nouvelles cependant, la ‘’grippe espagnole’’, dont la pandémie débuta il y a exactement 100 ans, n’est pas annoncée pour cet hiver…

 

La tuberculose (mais aussi dans une moindre mesure la gale, la syphilis et le scorbut, le choléra aussi) est de retour et cela depuis quelques années. La feuille de route ‘’tuberculose 2019-2023’’ dévoilée lors de la journée mondiale de lutte contre cette maladie du 24 mars 2019 constate une incidence de 10 cas pour 100 000 habitants par an depuis plus de 10 ans avec une prédominance dans les plus grandes agglomérations. À noter aussi que le nombre de cas de tuberculoses multi-résistantes progresse en France (80 à 100 cas par an).

Et puis il y a quelques jours, les Îles Samoa se sont rappelé à notre attention, non pas comme souvent par leur équipe de rugby, mais par une épidémie de rougeole responsable de plus de soixante décès, alors que le pays compte seulement 250 000 habitants. D’où une campagne de vaccination sans précédent. Chez nous le 7 novembre dernier l’agence régionale de santé concernée signalait une forte augmentation des cas de rougeole en Occitanie : 600 cas déclarés depuis janvier, soit le quart de tous les cas français.

Yersina pestis a signé également son retour dans l’actualité. Le nom scientifique de la peste noire renvoie on le sait à Alexandre Yersin (1863-1943), un pasteurien ayant découvert le bacille de la peste en 1894. Donc les autorités chinoises viennent d’annoncer il y a quelques jours que deux personnes étaient atteintes de cette forme de peste la plus virulente, s’ajoutant aux 50 000 cas recensés depuis 20 ans dans le monde. Si une telle information surprend autant (alors qu’il ne s’agit que de 2 personnes malades), c’est que les ravages de la peste noire sont restés ancrés dans la mémoire collective, à juste titre : pour prendre l’exemple français, la population entre 1340 et 1440 s’est effondrée avec cette maladie, de 40 %, passant de 17 à 10 millions d’habitants. Ce sont des dizaines de millions de morts au niveau mondial que le fléau peste noire a généré au Moyen Âge.

Et dans le même registre, alors que l’épidémie annuelle de grippe se profile en France, nous sommes à exactement un siècle de la terrible pandémie de ‘’grippe espagnole’’ qui aurait occasionné 50 millions de morts selon l’Institut Pasteur; voire plus selon certaines sources. Décimant 2,5 à 5 % de la population mondiale, la ‘’grippe espagnole’’ détiendrait le triste record de la pandémie la plus mortelle en un espace de temps aussi court.

Brrr …

Denis Tardy

 

Retour