Chronique du jeudi 26 août 2021

Histoire du Temps Passé au Présent

Chaque jeudi un regard sur l’actualité

 

JO JUMEAUX

 

Les Jeux Olympiques d’il y a cent ans, à Anvers, c’était un peu « du côté de chez Swahn » (Proust frôlait la cinquantaine). Car cet Oscar Swahn, un tireur émérite suédois, demeure à ce jour le médaillé le plus âgé de tous les Jeux Olympiques. Il s’illustra notamment à plus de 70 ans (il était né en 1847) à Anvers donc, récoltant une médaille d’argent. De quoi suggérer au CIO de créer, après les Jeux Paralympiques, une nouvelle compétition compte tenu de l’augmentation de la durée de vie, les ‘’Seniorsolympiques’’… Étonnant au reste comme les Jeux d’Anvers d’il y a 100 ans offrent de similitudes avec ceux de Tokyo dont les Jeux Paralympiques viennent de débuter.

 

Cent ans après les Jeux Olympiques d’Anvers de 1920, ceux de Tokyo ont été décalés d’un an, de 2020 à 2021, et viennent de s’achever. Pour la VIIème Olympiade organisée en Belgique, huit et non pas quatre ans s’étaient écoulés depuis les précédentes épreuves à Stockholm en 1912 ; car les Jeux suivants, prévus à Berlin en 1916 n’eurent pas lieu, Première Guerre mondiale oblige. Ce décalage n’est pas la seule analogie entre les Jeux d’Anvers et ceux de Tokyo cent ans plus tard.

Car en 1920, la planète était en proie à une pandémie, celle de la grippe dite espagnole, qui fit des dizaines de millions de victimes ; pour l’instant, la Covid-19 (provoquée par un virus de la même famille que celui de la grippe espagnole) n’a fait ‘’que’’ des millions de morts, mais profondément modifié l’organisation des épreuves avec un report d’un an (du jamais vu) puis un déroulement radicalement modifié (pas de public).

En 1920 à Anvers, 29 nations étaient représentées : Allemagne, Autriche, Hongrie, Bulgarie, Turquie, considérées comme fauteurs de guerre n’ayant pas été invitées. En 2021, 206 nations ont participé, plus que les membres de l’ONU (193), la Russie ne concourant pas officiellement mais sous pavillon neutre compte tenu de dopage d’état avéré et la Corée du Nord ayant choisie en avril 2021 de ne pas participer en raison de l’épidémie de Covid-19. Au demeurant les boycotts des JO ont été nombreux en un siècle (par exemple en 1980 par les États-Unis, puis l’URSS en 1984).

Enfin on relèvera l’étonnante similitude de la position de la France dans les tableaux des médailles en 1920 et cent ans plus tard : notre pays est 8e dans les deux cas, avec 9 médailles d’or en 1920, 10 en 2021 ; 19 médailles d’argent en 1920, 12 en 2021 ; 13 médailles de bronze en 1920, 11 en 2021. Dans le même temps, les États-Unis triomphaient en 1920 (95 médailles au total) et encore en 2021 (113 médailles).

D’Anvers à Tokyo, peu de changements donc sur ce plan, sauf la disparition d’épreuves ‘’pittoresques’’ comme le tir à la corde, le tir au cerf courant, l’arraché à un bras en haltérophilie… et l’apparition d’épreuves nouvelles comme le surf, le skateboard ou l’escalade…

Denis Tardy

 

 

Retour